Sakima - arthak & dracke

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

samedi 18 novembre 2006

Nina

Il était une fois l'histoire d'une petite fée qui vivait dans un pays reculé, un monde imaginaire auquel personne ne peut accéder. Une contrée lointaine à l'atmosphère rosé, où le vent souffle doucement au creux de la nuque des habitants de la ville de Mitsuko.

Elle s'appelait Nina, avait deux petites ailes en formes de demi cœur, mesurait une bonne trentaine de centimètres bien tassé, pesait 500 grammes toute mouillé, avait la peau claire mais les ongles rongés, les yeux d'un rouge vif, en harmonie avec sa douce chevelure vert pomme. Les quelques parcelles de sa peau intimes étaient recouvertes d'une soie blanche qui caraissait sa peau doucement ce qui lui donnait l'impression d'être nue à longueur de journée.

On aurait pu croire que cette petite bulle, ce monde à par était parfait, sans accroc. Non, cette petite société ne dérogeait pas à la règle, il se passait toujours quelque chose dans la ville de Nina. Et elle était réputée pour régler les problèmes qui survenait à Mitsuko. Elle fût convoquée au conseil des sages afin qu'ils profitent une nouvelle fois de ses talents d'aventurière. La mission apparaissait clairement aux yeux rougeoyants de Nina. Elle devait une fois de plus sauver le monde avec pour seul résultat la gloire. Rien de plus. Aucune compensation financière, seulement quelques sourires de la part de ces vieux barbus aux cheveux longs qui portaient des toges rafistolées, et ou l'âge oscillait entre 80 et 150 ans.

Bref, Nina devait récupérer l'amulette magique qui permettait de repousser le mal, si on la disposait dans l'emplacement prévu, sur un mur du puit qui surplombe la place principale de Mitsuko. Cette amulette se trouvant dans la grotte de Balaka, il sera indispensable de passer par la mystérieuse forêt de Naoïu, après avoir franchi la montagne de Katana.

C'est au fruit d'une longue péripétie que notre petite fée est arrivée à l'entrée de la grotte de Balaka, bravant l'énigme du sphinx et des voleurs de Naoïu.

Une fois entré dans la grotte, la fée trébucha sur une pierre, qui roula le long du couloir, entraînant d'autres pierres, une action en chaîne qui provoqua la destruction de la grotte, se refermant sur elle-même. Elle fît passer notre aventurière de vie a trépas. Six jours plus tard, la ville de Mitsuko disparu sous les décombres.

A Mitsuko, les jours se suivent mais ne se ressemblent pas.

mercredi 8 novembre 2006

Ma nouvelle amoureuse !!!

Je ne vous en ai pas encore parlé ? Pourtant elle represente tant pour moi, comme si c'était un gouffre dans lequel je me noie de bonheur et de douceur. Elle est intelligente et tout et tout !!

Lire la suite

dimanche 5 novembre 2006

Pique-Nique

Samedi fût le jour de la réalisation d'un petit pique-nique improvisé entres amis, une journée qui à commencé à 8 heures du matin pour moi, un petit voyage jusqu'à St Genix sur Guiers, au parking de Netto, point de ralliement de la population ! Puis tout le monde chez ma cherie, parce que dehors il faisait froid... Entre pogos, squattages mystique, consommation de pizza debout en mode freestyle, Fétage de l'anniversaire de Chris en avance (malheur!), et le con qui fout le bordel en dansant sur un petit morceau de Cheb Hasni déguisé en fille avec une robe mais des poils sur les jambes...

Bref, une joyeuse après-midi avec en guest stars : Ludivine, Elsa, Chris, Alex, Adeline, Johan, Laura, Elora, Morgane, Jonathan, Camille, Ingrid et moi XD.

Et puis pour moi, la fin de la journée qui se termine à sept heures dix pétantes chez Elsa, nuit mouvementé à apprendre Melissa de Porno Graffiti (Full Metal Alchemist), regarder "Les memoires d'une Geisha", discuter de manière philosophique et intense, puis rebelote le matin avec la vision du "5ième élément", et ta raison Zaza, la diva chante beaucoup ! Tout pour finalement me rendre compte que j'ai 51 tonnes de devoirs à faire en 4 ou 5 heures ! Soit, passons.

Bientôt des photos pour illustrer cette aprèm de ouf !

jeudi 2 novembre 2006

Actualié ?!

Il s'est passé tant de choses depuis mon dernier billet sur ce blog... Tant de soirées, tant de nuits, tant d'apres-midi, d'instants chacuns inoubliables, un flot d'émotions et de situations étranges, de pensées paradoxales, de conversations sans queue ni tête. Tout ca finalement à participé à l'évolution de nos êtres et a notre maturité. Avons tirés leçon de ces dernières semaines ? Referais-je encore les mêmes erreurs ?

J'ai arreté d'écouter la sauvagerie qui est en moi pour avoir enfin des pensées raisonnées. J'ai cédé la place à l'homme plutôt qu'à l'animal. Je suis peut être plus mou, mais je me suis enfin passé d'actes irreflechis et irrationnel qui pouvaient provoquer souffrance et chaos autour de moi.

Nous n'échapons pas à notre passé et nous en gardons des sequelles. Soit. On apprend à ne pas marcher sur nos pas et à ne pas tourner la tête, à marcher droit devant soi, même si la route est semé d'embuches, de brouillard, de méandres ou de pièges que l'on doit subir à l'insu de notre plein gré. Ca ne nous empeche pas de vivre, on fait avec.